Pr A. GHAHREMAN a mis en œuvre un grand projet scientifique pour la sauvegarde d’un environnement unique, les forêts marines mangroves de l'île de Qeshm situé entre le Golfe Persique et la mer d'Oman (en Iran).

Ce projet est mis en place afin de prévenir la destruction massive de cet écosystème rare et très fragile, également pour la nécessité d'une protection rigoureuse de cette zone humide et enfin pour un meilleur développement des forêts mangroves de l’île.

En 1991, Pr Ghahreman, pour la première fois en Iran, a exploité les semailles des propagules (les graines) en plantation sur les rivages de l’île. Ce projet a été réalisé en collaboration avec « Qeshm Organisation Free Zone », les collégiens et les villageois impliqués dans le projet.

Depuis et jusqu’à ce jour, chaque année, l’opération s'est poursuivie grâce à l’impact significatif constaté sur la préservation des forêts marines de Qeshm et l’amélioration des revenus ruraux.

 

 

   

Image